La France devient le premier pays à tester la route solaire

La France devient le premier pays à tester la route solaire

La France est récemment devenue le premier pays au monde à s’aventurer à la construction d’une route solaire. Le lancement du premier chantier a été effectué à Tourouvre, en Normandie sous la direction de Ségolène Royale, ministre de l’Environnement. Cette initiative innovatrice s’effectuera sur un trajet de 1km mais les initiateurs de la route solaire sont certains que ce projet futuriste apportera de nombreux avantages dans le quotidien des usagers.

Des entreprises françaises comme responsables du projet

La construction de cette route solaire a vu le jour grâce aux nombreuses années de recherches effectuées par INES ou Institut national de l’énergie solaire. Le projet qui sera effectué sur une route départementale de la région normande, se traduit par un recouvrement de cette dernière par des dalles photovoltaïques. La pause sera réalisée par l’entreprise locale SNA (Société Nouvelle Areacem). Les dalles photovoltaïques qui sont utilisées pour matérialisées cette route solaire ont été conçues  et brevetées par les experts de la firme française Colas. Cette dernière est reconnue à travers le monde comme étant le leader dans le secteur des travaux public. Nombreuses sont les personnes ravies par cette initiative, à commencer par la ministre,  puisque la route solaire va générer de nombreux avantages mais qu’elle également 100% Made in France.

Que des avantages considérables

La réalisation de cette route solaire est à la fois simple et peu couteuse. En effet, elle ne requiert pas de travaux importants. Les ouvriers n’auront en effet qu’à recouvrir avec des panneaux les bitumes qui sont déjà sur place. Par la suite, il faut comprendre que la route solaire peut être utilisée par tous les genres de véhicules sans qu’il y ait risque de dommage conséquent. Enfin, une route solaire d’une longueur de 1km seulement peut produire une quantité considérable d’énergie.