La crème solaire : nouveau fléau pour la pollution des océans ?

La crème solaire : nouveau fléau pour la pollution des océans ?

La pollution des océans n’est pas un fait nouveau. Mais apparemment, l’homme y est pour grand-chose et cela bien que la plupart le fassent inconsciemment. Il a en effet été constaté que le bouleversement climatique ne soit pas l’unique cause de la dégradation de la mer. En ce sens, une récente étude a été amené à dire que la crème solaire serait également une grande cause de la pollution des océans.  Les crèmes solaires déversés dans l’environnement marin causeraient de véritables catastrophes écologiques. La pollution des océans fut longtemps négligée mais aujourd’hui, il semblerait que ce soit une chose à ne pas prendre à la légère.

Quelques milliers de tonne de crème solaire déversé annuellement dans l’océan

La pollution des océans par l’intermédiaire des crèmes solaires est aujourd’hui devenu un problème important. En effet, la situation est devenue alarmante à un tel point qu’il serait nécessaire de penser à d’éventuelles solutions. Autant dire que des milliers de tonnes de produits nocifs se déversent annuellement dans la mer, produits jugés comme étant des composants essentiels des crèmes solaires. La pollution des océans par ces produits dégrade une énorme partie de l’écosystème marin dont les plus touchés restent les coraux. Une disparition complète de ceux-ci seraient inévitable d’ici deux décennies environ sans aucune proposition de solutions durable.

Quelles solutions préconisées face au problème

En premier lieu, il est à savoir que certaines règlementations maritimes interdisent aujourd’hui l’emploi des crèmes solaires afin de limiter la pollution des océans par ceux-ci. Diverses crèmes jugées comme étant biologiques ont également été créé ou sont en cours d’amélioration par les chercheurs. Fait est de constater qu’il existe en effet sur le marché divers produits labellisés bio qui peuvent très bien prendre la place des crèmes classique. Ceci dit, le meilleur moyen de ne pas participer à la pollution des océans est de ne pas utiliser de crème et d’avoir recours aux solutions naturelles.